Le mot du maire

Le mot du maire

  | Le mot du maire – Editorial Echo du Binos n°98

Au choix

Démagogie, désinformation, mensonges ou ignorance… 

Depuis quelques mois des documents sont distribués aux Seyssoises et aux Seyssois dont le contenu a pour but évident d’induire les lecteurs en erreur, quelques exemples :

  • Manne Financière – Pour quoi ? – Notre commune dispose d’une manne financière de 4 millions d’euros. A quoi sert un tel matelas, Monsieur le Maire ?
    Il ne s’agit pas d’un « matelas », mais du résultat au 31/12/2018 d’une gestion stricte de nos budgets qui va permettre de financer nos    projets sans endetter la commune. Achat du terrain pour la réalisation du collège (700 000€), travaux église (550 000€), réalisation du gymnase associé au collège estimé à 1 300 000€, voirie 600 000€, projet de réhabilitation de la place de la Libération estimé à 1 200 000€, travaux sur divers bâtiments 737 000€, etc.
    Où est le matelas ?

  • Pas si « doux » – L’insatisfaisant cheminement des Boulbènes – Une partie en cheminement « doux » vers Frouzins comporte un marquage au sol fait de lignes blanches pour un coût aberrant de 125 000€.
    Le coût annoncé est effectivement aberrant, car il est en fait de 2731€, très très loin du montant indiqué.
    Il s’agit d’une CVCB (Chaussée à Voie Centrale Banalisée), ce concept de partage de la route entre usagers se développe dans de très    nombreuses collectivités. C’est un aménagement à moindre coût qui permet de ne pas imperméabiliser les fossés, de responsabiliser et inciter les automobilistes à la prudence, de sécuriser la pratique du vélo, conserver la fluidité du trafic sur un mode apaisé.

  • Chemin de Couloume – combat contre une zone inondable – L’Association « Les habitants du chemin de Couloume » se bat depuis plusieurs années pour que cette zone ne soit pas classée en zone inondable.
    La zone classée inondable existe depuis très longtemps et ne concerne qu’une petite partie du territoire à partir de l’extrémité du chemin de Couloume un peu avant le chemin de Vallesvilles. Que l’on soit contre ou non ne sert à rien, les services de l’Etat ne peuvent accepter que des éléments techniques très précis. D’ailleurs l’association n’avait pu remettre en cause que le PPRI (Plan de Prévention des  Risques Inondations), ce qui est une aberration par rapport à la protection des populations, et non les contours de la zone inondable elle-même. Compte tenu des catastrophes intervenues à plusieurs endroits en France, la législation s’est considérablement durcie.
  • Déni de démocratie – L’Echo du Binos.
    Conformément à la loi, le règlement intérieur du conseil municipal  prévoit dans l’Echo du Binos, l’expression des conseillers municipaux n’appartenant pas à la majorité municipale. Le règlement, voté à l’unanimité du conseil municipal en 2014, a pris en compte le résultat des élections, soit un espace pour chacune des 2 oppositions issues des urnes. La mésentente dans une des 2 oppositions a créé de fait un 3ème groupe. Les Seyssois ont eu à choisir entre 3 listes et leur vote a créé 2 oppositions, pas 3 ou plus si d’autres scissions avaient lieu. Le règlement voté à l’unanimité n’a pas à être modifié au gré de querelles entre des élus.
  • Et bien d’autres écrits aussi « pertinents »…

« La critique est aisée mais l’art est difficile » – Destouches

Alain PACE, Maire de Seysses

 

 

 

Rechercher

Generic selectors
Recherche exacte
Rechercher dans les titres
Rechercher dans les contenus
Rechercher dans les articles
Rechercher dans les pages
Filtrer par catégories
A la Une
Actualités générales
Ecole de musique Axe Sud
Programmation culturelle
programmation culturelle /2

Newsletter

Mairie de Seysses
Lundi, mardi, jeudi & vendredi : 9h-12h30 & 14h-17h
Mercredi : 9h-12h30
Les samedis 31/08, 07/09, 21/09, 05/10, 19/10, 16/11, 30/11 & 14/12 : 9h30-12h15

 

10 place de la Libération

31600 Seysses

05 62 11 64 64

05 62 11 64 68

Pin It on Pinterest

Share This